Mélancolie électorale : l’investiture de Trump

150806212843-07-fox-debate-trump-0806-super-169

Se flinguer ?

Mélancolie électorale est un cycle de textes issus de mon journal de bord et inspirés par les élections américaines et françaises. D’autres – déjà écrits depuis plusieurs semaines, à l’occasion de la primaire de droite notamment – seront également mis en ligne. L’ensemble sera ultérieurement réuni dans une seule publication.

Demain 20 janvier, Donald Trump sera officiellement président des USA.
J’adresse ma pensée la plus chagrinée à tous ceux qui, par simple esprit d’opposition, idolâtrent les corrompus, les totalitaires, les raclures de tous types, Trump et Poutine en tête.
Donald Trump est un mec sans élégance. Un golden-boy cynique érigé par une classe moyenne désespérée qui n’avait pas beaucoup de choix et a donc agi selon ses priorités du moment, choisissant souvent de s’aveugler sur ce qui la sépare idéologiquement de ce triste personnage. J’ai aucun problème avec les gens qui ont de la franchise et disent ce qui dérange, mais ce mec est au delà de ça. Il y a la vérité qui délivre et il y a celle qui n’est là que pour être assénée violemment, dans un but de provocation, blesser les gens dans leur chair pour un peu de gloire, sans égard aucun pour les dégâts effectués au passage. Trump, c’est le riche qui n’hésite pas à désigner du doigt les pauvres afin que d’autres pauvres leur tapent dessus. C’est comme ça qu’il a remporté la présidentielle. Grâce à cette outrance intéressée et sans scrupules. Un fort qui se sert des faibles, de leurs souffrances, de leurs préoccupations bien légitimes, pour devenir encore plus fort… existe-t-il une preuve plus avancée de laideur humaine ? Existe-t-il quelque chose de plus bas ? C’est le comportement quotidien et ordinaire d’une personne, c’est la manière dont elle se sert de son pouvoir lorsqu’elle en possède, ce sont les détails que l’on pourrait croire insignifiants qui dressent le tableau complet d’une personnalité et nous disent ce qu’elle est. Trump est certes un subversif, ça, on ne peut pas lui enlever… mais un subversif de quel espèce ? Vous est-il venu à l’esprit qu’on peut être subversif tout en étant un sacré connard ? N’y-a-t-il franchement que la subversion et le cassage des codes de bonne conduite qui comptent pour vous ? Subvertir, d’accord, mais dans quel but ? Et puis, c’est quoi ce troupeau so rebel qui lui renifle soudain le derrière par esprit d’anti-establishement alors que le mec est l’incarnation du système et que sa seule carte à jouer à ce sujet, c’est de ne pas être un politicien ? Dans le cas présent, croyez-moi, ça en fait surtout un mec qui ne connaît pas son sujet, qui a baisé tout le monde avec un peu de bagout et qui va se retrouver complètement paumé à la tête de la première puissance mondiale. Ouais, il a payé lui-même sa campagne, mais le mec est milliardaire, les gars, c’est pas un Bernie Sanders, un mec arrivé là à la force du poignet, et c’est pas non plus un self-made man, d’ailleurs, juste un héritier qui a fait fructifier la fortune familiale et qui pense, à ce titre, que tout le monde peut en faire de même et que ceux qui n’arrivent pas à survivre dans ce monde sont juste des feignants, ce qui est on ne peut plus faux, qui défend l’idéologie libérale du marche ou crève car il en a bénéficié et a été adoubé par elle. Pourquoi, sous prétexte d’être d’accord avec lui sur deux ou trois sujets, quelques constats, une poignée de vérités, les gens se retrouvent-ils à lui pardonner tout le reste ? Combien de « réacs » écolos ou anticapitalistes qui font semblant de ne pas voir ce que défend cet homme juste parce qu’il est « pas de gauche » et qu’apparemment, ça suffit à faire de lui un mec bien et un président correct… vous insultez votre propre intelligence. Vous voyez, les politiciens et le système n’ont même pas besoin de le faire à votre place, vous vous démerdez bien, tous seuls, comme des grands. C’est pas parce qu’Hillary Clinton avait d’innombrables défauts (belliqueuse, ancrée dans le système, et tout ce que vous voulez) qu’il fallait ériger une statue à Donald Trump. Cette remarque est valable pour toutes les élections en général : l’esprit d’opposition pousse les gens aux pires outrances, et les incite à embrasser des idéaux qui ne sont même pas les leurs, à dérouler le tapis rouge à un candidat avec lequel ils n’ont finalement pas grand chose en commun, surtout pas des idées, des intérêts et le souci du collectif. Pour se plaindre quelques temps plus tard d’avoir été baisés par les politiciens. Vous continuerez de vous faire avoir tant que vous n’aurez pas compris la leçon et tant que vous ne cesserez pas de vous ruer truffe la première dans le troufion d’un candidat juste parce que vous n’appréciez pas son adversaire.
Sérieusement, je ferai pas confiance à ce type dans la vraie vie. Alors, lui confier le destin d’un pays ? Mais vous avez raison, idolâtrez-le. Rendez-vous dans quelques mois. On va bien rire. Vous allez pleurer Obama, croyez-moi.

Publicités

A propos Altana Otovic

Tout ce qui n'est pas écriture m'ennuie. Vous savez ça, vous savez tout.
Cet article, publié dans Journal, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Mélancolie électorale : l’investiture de Trump

  1. jjj dit :

    Billet très à côté de la plaque en ce qui me concerne…passé à côté de choses importantes, et montre une incompréhension des enjeux fondamentaux de notre temps / de nos sociétés. Sinon, Sanders a montré qu’il était dans le camp des anti-blancs sans ambiguïté aucune. Cela rend infiniment problématique la moindre phrase complaisante à son égard.

  2. jjj dit :

    mais c’est toujours un plaisir de voir qu’il y a toujours du monde par là 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s